Concerts

Les filles de Illighadad

• Bisik

Issues du petit village d’Illighadad qui n’est doté ni d’eau courante, ni d’électricité, les musiciennes proposent un blues touareg particulier… Aux instruments traditionnels tels que la takamba (plus couramment appelé n’goni) ou le tendé (tambour à eau), se mêle la guitare électrique jouée - fait très rare chez les Touaregs - par une femme. Afin de parfaire ce savant mélange de tradition et de modernité, le tout est accompagné d’un chant mélodieux empreint d’authenticité en langue tamasheq. Dépaysement assuré !