Danse

Konpani Soul City - Kanyar

• Salle Gramoun Lélé

Avec ce simple mot, c’est tout un imaginaire qui s’éveille à La Réunion. Kanyar, ça peut avoir un sens négatif ou positif selon les gens, mais pour Didier Boutiana ça représente quelqu’un qui trace sa route. Pour la suivre, Didier Boutiana quitte le mouvement collectif et choisit de se la jouer en solo pour la première fois.

Il interroge l’affranchissement de l’individu de son conditionnement, et le regard croisé qui en résulte : comment regardons-nous les personnes en marge de la société ? Comment l’être peut-il s’assumer sans la validation de la masse ?